Macaire III d'Antioche (1652)

18 ou 19 octobre 1652

Né à Alep d’une famille sacerdotale, Jean Alprox ou Beit-Azzaïm ou Ibn-Azzaïm est marié avant d’être ordonné. Devenu veuf, il devient métropolite de sa ville natale en 1635 sous le nom de Mélèce. En 1641-1642 il se trouve à Jérusalem où il rencontre Maxime, catholicos de Géorgie, ce qui conduit à renouer les relations de l’Église d’Antioche avec ce pays. Après son retour en Syrie, il est nommé par le patriarche Euthyme III exarque de la région d’Amid. Il succède à ce dernier en décembre 1647 et est intronisé sous le nom de Macaire. De 1652 à 1659 il entreprend un voyage dans les pays orthodoxes du Nord, en Moldavie, en Valachie et en Russie, dans l’espoir de réunir des fonds pour effacer les dettes de son Église. En Russie, il rencontre le patriarche Nikon. La relation de ce voyage est établie par son fils et archidiacre Paul. Au cours d’un deuxième voyage en Russie, il participe avac Païsios d’Alexandrie au concile qui déposa Nikon du trône patriarcal. Le patriarche Macaire meurt en 1672.

En arrivant à Constantinople, où il séjournera entre le 20 octobre 1652 et les premiers jours de janvier 1653, Macaire fait escale sur l'île de "Proty", qui est vraisemblablement Prinkipo.

Traduction française : Voyage du patriarche Macaire d’Antioche, texte arabe et traduction française par Basile Radu, Patrologia orientalis 22, Paris, 1930, p. 83-84.

Le soir nous vinmes dans un village florissant sur le bord de l’île mentionnée dans les synaxaires et dans l’histoire sous le nom de l’île de Proty, ou « la première », et son nom maintenant est Birindgi. A l’intérieur se trouve le cimetière des patriarches de Constantinopole jusqu’aujourd’hui. Il y a aussi trois églises dédiées à la sainte Vierge, à saint Demetrius et à saint Georges. Nous partîmes à minuit et arrivâmes le matin à Scutari. Nous nous dirigeâmes vers Chalcédoine et Karam El-Arramalah ou fut déporté saint Jean Chrysostome. Jusqu’à présent elle est comme une presqu’île et porte le nom de Qady Keuy, c’est-à-dire Chalcédoine.

Texte original arabe: Voyage du patriarche Macaire d’Antioche, texte arabe et traduction française par Basile Radu, Patrologia orientalis 22, Patris, 1930, p. 83-84.

ثم اتينا عشيه الي قريه عامره في ديل الجزيره المدعوه في السنكسار و التواريخ جزيرة البروتي أي الاولي و اسمها الان برنجي و بها قبور بطاركة القسطنطينيس الي الان و بها ثلاث كنايس علي اسم السيدة و مار ديمتري و مار جرجس و قمنا نصف ليل و اصبحنا علي اسكدار و جزنا علي مدينة خلكيدونيه و علي كرم الارمله الذي اختطفه يوحنا فم الذهب و هو الى الان كشبة جزيرة و تسما الي الان قاضي كوي اعني خلكيدونية