Membres associés au projet

Titulaire d’une agrégation de Lettres Classiques et d’un DEA de Philosophie, j’ai été recruté comme ingénieur de recherche à la section grecque de l’IRHT en septembre 1998 pour poursuivre le répertoire des manuscrits chrysostomiens grecs de Paris (programme desCodices Chrysostomici Graeci) commencé par G. Astruc-Morize, et participer aux entreprises de catalogage (programme des manuscrits grecs datés des XIIIe et XIVe siècles conservés dans les bibliothèque publiques de France) et à la gestion de la base Pinakes sur le contenu des manuscrits grecs.

 

Philologue de formation et spécialiste de l’édition des textes de Jean Chrysostome, j’ai élargi dans les dix dernières années mes centres d’intérêt à l’histoire socio-culturelle des Provinces Orientales de l’Empire Romain et, plus particulièrement, à l’histoire du droit. Je travaille actuellement à l’édition critique avec traduction et commentaire de la Synopse de la Sainte Écriture attribuée à Chrysostome. En ce qui concerne les manuscrits, je suis en train d'achever le volume des Codices Chrisostomici Graeci dédié à la Turquie (CCG VIII). A l'intérieure du projet ANR i-Stamboul je m'occupe du catalogage des manuscrits chrysostomiens de la Sainte-Trinité.

 

Titulaire d'un doctorat en études grecques de l'Université Paris IV-Sorbonne (2001), sur les collections de Récits d'Anastase le Sinaïte, et ancien pensionnaire scientifique de l'Institut  français du Proche Orient à Damas (2003-2004), André Binggeli est entré à l'IRHT en 2004.

Coordinateur du projet i-Stamboul, André Binggeli s'occupe aussi du catalogage des manuscrits - en particulier hagiographiques - qui sont aujourd'hui conservés à la bibliothèque du Patriarcat œcuménique à Istanbul.

 

Historienne, spécialiste de Gennadios II Scholarios.

Les travaux menés sur les bibliothèques de l’Empire ottoman dans le cadre du projet ANR i-Stamboul prolongeront les recherches que j’ai déjà effectuées dans le cadre de ma thèse sur l’histoire du patriarcat de Constantinople sous la domination ottomane. Je m’intéresserai particulièrement au devenir de la bibliothèque patriarcale après 1453 et à ses liens éventuels avec les institutions d’enseignement (École patriarcale à partir du moment où elle existe).

 

Chargé de recherche à la section grecque et de l'Orient chrétien, Matthieu Cassin est helléniste et spécialiste de patristique ; ses travaux en cours concernent principalement l'histoire de la transmission et de la réception des textes de Grégoire de Nysse. Dans le cadre du projet i-Stamboul, il participe au catalogage des manuscrits, à l'étude de l'histoire de la bibliothèque et de sa dispersion, et suit le volet informatique.

 

Après des études de musique, de droit et de théologie, Alexis Chryssostalis obtient un DEA en histoire du christianisme ancien et soutient une thèse de doctorat ès études grecques à l'Université Paris-Sorbonne. Il travaille essentiellement sur l'iconoclasme byzantin, en particulier les textes théologiques du patriarche Nicéphore de Constantinople et leur tradition manuscrite. Au sein de l'IRHT, il participe au projet i-Stamboul concernant le fonds du Monastère de la Sainte-Trinité à Chalki (récits de voyage, sources grecques et notices de manuscrits).

 

Pages